Sam Smith : Symbole des jeunes hommes qui assument la greffe de cheveux


Fin 2020, Sam Smith évoquait sa greffe de cheveux. Sur sa chaine Youtube, le chanteur revient en vidéo sur les raisons qui l’ont poussé à recourir aux implants capillaires.

Nous vous en disons plus sur le type d’alopécie auquel était confronté Sam Smith.

Le spectre de la calvitie précoce

Sam Smith n’a pas encore 30 ans. Il est pourtant confronté à un problème que beaucoup d’hommes connaissent : la perte récurrente de cheveux sans renouvellement des greffons.

Le chanteur anglais est sur le chemin d’une calvitie précoce. Au fur et à mesure du temps qui passe, il perd ses cheveux et risque d’avoir le crane presque totalement dégarni.

A l’instar d’autres jeunes gens concernés par ce problème, il pourrait se retrouver avec le crane chauve sur le devant et un reste de cheveux sur les golfes et à l’arrière de la tête.

Le mal-être de Sam Smith

Dans sa vidéo, Sam Smith dit avoir longtemps souffert de son problème. L’alopécie androgénétique est une cause de souffrance car elle touche souvent des hommes jeunes qui sont dans la force de l’âge.

Inutile de revenir sur tous les problèmes psychologiques et de confiance en soi liés à l’alopécie.

Ce qui est certain, c’est que l’interprète de La La La appartient à une génération pour laquelle les cheveux et les poils(voyez la mode des hipsters barbus) sont très importants et incarnent une forme d’affirmation de soi.
Sam Smith le dit clairement dans sa vidéo réalisée pour Vogue : il assume son recours à une greffe de cheveux.

Pour le chanteur anglais, avoir des cheveux c’est beau et c’est cool.

Vous voyez à quel point se faire poser des implants capillaires est une solution pour reprendre confiance en soi.

Sam Smith n’est pas la première personnalité à assumer sa transplantation capillaire. Il y a Mujdat la personnalité de télé-réalité. Il y a eu Rafael Nadal en 2016. Et un peu plus loin dans le temps, il y a eu Wayne Rooney qui a assumé sur Twitter.

Le point commun de ces célébrités : Elles sont jeunes.

Le préjugé que seuls les plus vieux font une greffe de cheveux est donc complètement faux.


Vous noterez ci-dessus dans cet avant-après des cheveux de Nicolas Bedos (42 ans en 2021) réalisé il y a 12 ans que non seulement c’est une intervention adoubée par les jeunes hommes mais que quelques années plus tard, elle continue de montrer son efficacité.

Quelle technique a été choisie pour sauver les cheveux de Sam Smith ?

C’est difficile de se faire une idée. Entre le point de départ(sa calvitie naissante) et sa chevelure actuelle, le gain ne semble pas exceptionnel. Ses cheveux sont encore très courts.

C’est ce qui fait envisager le recours à des techniques plutôt anciennes comme la greffe FUT.

A défaut son médecin ou son chirurgien aurait pu lui proposer une greffe DHI ou une greffe FUE qui assurent plus de densification de la chevelure.

Rappelons le succès de la greffe de cheveux DHI avec plusieurs académies dans le monde comme en Grèce, en Egypte ou à Dubaï.